Lettre au Président du Conseil Départemental !


Après les différentes dernières déclarations concernant les collèges, nous ne pouvions pas ne pas réagir, nous avons donc décidé d’écrire au Président du Conseil Départemental de la Meuse. Et comme nous ne sommes certainement pas tout seul à ne plus comprendre ce qu’ils n’ont pas encore décidé dans les décisions annoncées non prises jusqu’alors, nous le partageons avec vous : ”

 

Monsieur le président du conseil départemental de la Meuse,
À l’heure où les conseils d’administration des collèges concernant « le plan départemental des collèges du 21ème siècle » (sic) sont en préparation, plusieurs annonces nous interpellent.
En effet, selon les propos de Monsieur Malnoury, lors de la dernière réunion, aucune décision ne serait prise quant à d’éventuelles fermetures de collège sur les différentes grappes étudiées. Pour autant, M. Pancher, candidat aux législatives sur le sud meusien, a récemment déclaré avoir obtenu une confidence de votre part signalant que le collège de la Haute Saulx ne serait pas fermé. Vous comprendrez que cela nous interpelle : est-il possible qu’une concertation avec les acteurs de l’éducation dont les parents puisse se dérouler si vous avez déjà vos conclusions ?
C’est d’autant plus troublant de s’apercevoir que la semaine dernière, vous auriez vous-même déclaré qu’il faudrait fermer un ou deux collèges, en raison de la faiblesse des effectifs, d’ici la fin de l’année, lors de l’inauguration de l’antenne régional à Bar Le Duc. Nous n’oserions pas croire que vous utiliseriez des arguments fallacieux auprès de la communauté éducative et de la population en évoquant de la concertation alors que les décisions seraient prises. Néanmoins, nous avions déjà observé que des décisions avaient été prises puisque vous aviez décidé d’épargner 3 grappes de collèges sur les 8 du département.
Aussi, nous vous demandons de bien vouloir nous fournir vos conclusions ou sinon les critères que vous avez retenu pour qu’après la concertation, les choix réalisés puissent être éclairés.
Dans l’hypothèse où vous maintiendriez vos décisions au détriment de l’attractivité du territoire, nous vous demandons de préciser votre calendrier de mise en œuvre, puisque lorsque vous indiquez des suppressions pour la rentrée prochaine, nous ne pouvons pas accepter que les travaux que vous ne manquerez pas de diligenter dans les collèges épargnés, se fassent alors même que les collégiens encore plus nombreux y seraient transférés. Ne serait-il pas conforme au bon sens paysan de réaliser déjà des travaux ambitieux que vous souhaitez pour nos collèges avant d’en fermer d’autres ?
Face à tant d’imprécisions, d’incohérences, de communications muettes et d’écoutes sourdes, nous pensons qu’il est urgent de laisser le temps à une réelle concertation. Le calendrier électorale, les injonctions de l’Éducation Nationale et la volonté de privilégier les aspects financiers ne doivent pas faire oublier l’essentiel, à savoir, l’attractivité d’un territoire où familles et enfants pourront s’épanouir.
Veuillez recevoir, monsieur le président du conseil départemental de la Meuse, nos salutations les plus intéressées par la survie de notre territoire. ”

 

Screenshot_2017-06-09-07-37-31-148

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *