Renouveler sa profession de foi tous les jours


Faire partie d’une grande association, c’est toujours difficile, et il y a des moments plus durs à certains moments.
Ce soir, c’est certainement à nouveau le cas pour certains d’entre nous et je pense même pour beaucoup d’entre nous.
Aujourd’hui, L’Express publie un article annonçant qu’à la FCPE, il y a eu une tentative de putsch pour changer la direction de la FCPE.
Pour notre association, l’heure est grave. Il y a quelques semaines en effet, ce fut le point d’orgue d’une bataille interne qui date de quelques années maintenant. Les luttes internes sont nombreuses et tous ont leurs raisons de vouloir faire changer les choses ou rester sur le status quo. Il y a quelques mois, en Meuse, on a été contacté par certains autres départements qui désiraient faire changer tous les administrateurs nationaux (24 personnes), les raisons sont légitimes, depuis un temps plutôt long, la FCPE Nationale semble avoir du mal à se mettre en ordre de marche et servir nos conseils départementaux afin que les adhérents puissent bénéficier de notre poids pour leurs enfants…
Des raisons légitimes mais cela ne justifie pas la démarche, car si l’on partage le constat, on n’est pas d’accord pour se savonner la planche. La FCPE fonctionne avec 24 administrateurs bénévols avec des ambitions différentes et le fait de les changer tous, cela ne nous convenait pas. Cela les décrédibilisait, et puis, le renouvellement est prévu sur trois ans par tranche de huit annuel. Ce type de renouvellement des instance étant aussi un moyen d’assurer une certaine continuité. En changeant les 24, s’était alors une vraie rupture avec ces avantages et ces inconvénients. Le fait de perdre alors les contacts, les élements de communication, les avancées dans les dossiers, bref une perte pouvant demander plus de 6 mois pour revenir dans un état de capacité de fonctionnement correct alors même que tous les départements auraient des attentes fortes de changement et de résultats…, ce n’était pas envisageable pour nous.

Voilà la position que nous avons tenu à la FCPE 55, une position réaliste, en tout cas, c’est notre réflexion !

Après, nous n’aurions jamais eu le besoin d’écrire cela sans l’article qui vient de paraître. Cet article de L’Express va mettre le feu aux poudres au National et il est important que nos adhérents comprennent que même si le National ne réponds pas toujours actuellement à vos attentes, ce qui nous intéresse, nous, c’est à la fois, d’améliorer la situation nationale afin que cela ne dure pas, mais surtout de bien continuer à être opérationnel localement afin de défendre les intérêts de vos enfants et des parents.

Cet article est donc pour nous, la manière de vous expliquer que notre engagement local reste identique, l’article suivant va d’ailleurs vous le confirmer, rapidement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *