Tout faire pour que la cagnotte n’augmente pas ! 2


Aujourd’hui, l’Est Républicain relaie notre lettre aux conseillers départementaux (http://fcpe55.legtux.org/on-ne-lache-rien/) et sur le territoire on se rend compte d’une absurdité inimaginable il y a quelques semaines : le bon sens paysan a encore de beaux jours ! Oui, en effet, il est consternant de voir que l’élu rural est capable de voter quelque chose à Bar Le Duc, au conseil départemental et contre la même chose lorsqu’il revient prendre le bon air pur de la campagne. Un air vivifiant, où, après le fait que le vice-président en charge des transports a voté avec ses collègues de la Codecom le remboursement partiel des frais supplémentaires du transport, c’est au tour des élus de Commercy de proposer le remboursement de cette année avant la décision de la nouvelle Codecom.

Ils sont donc bien au fait du problème, ils conçoivent que c’est insupportable pour les familles mais continuent de prendre des décisions allant à l’encontre une fois qu’ils regagnent la ville qui accueille la préfecture meusienne ! Il y a des exceptions rurales mais l’air frais des pâturages risque vite de se retrouver contaminer par le lisier !

 

 

er-26-09-16

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Tout faire pour que la cagnotte n’augmente pas !

  • Jean Louis CANOVA

    Lors de la mise en place des NAP, décidée unilatéralement par le gouvernement socialiste le département a augmenté sa dépense de transport de 440 000€ pour adapter les ramassages scolaires aux nouveaux horaires imposés par cette réforme. La FCPE55 n’a pas fait de commentaires. Le département prend en charge 54% du prix de repas de cantine par élève de collège alors que rien ne l’y oblige. La FCPE55 n’en parle jamais (coût annuel de cette mesure pour le département 2 677 000€). Qui doit payer les transports scolaires? Les usagers ou les contribuables? A l’heure actuelle l’usager paie 10%, le contribuable 90%!!!! et qui touchent les différentes allocations???
    La gratuité est un leurre car elle a un coût. Il est supporté par les collectivités à qui on demande toujours plus tout en diminuant régulièrement leurs dotations…La FCPE se trompe de cible où comme d’habitude elle fait de la politique politicienne….

    • fcpe55 Auteur du billet

      Monsieur, l’équipe de la FCPE était déjà en place pour les NAP et en CDEN elle a salué le fait que l’équipe départementale en place avait (sous M. Namy) fait l’effort de mettre des bus après les NAP. Pour la mise en place des NAP nous avons été proposé notre aide à certains endroits du territoire pour trouver des manières de fonctionner et nous avions été critiques sur le fait que le gouvernement n’assurait pas le financement des NAP. Nous demandions aussi la pérennisation du fond pour leurs mises en place. Monsieur, vous êtes complètement à côté du sujet. C’est vous qui en faites un sujet de politique politicien ! Si vous vous voulez notre avis sur les cantines, nous vous le disons sans tourner autour du pot, il vous faudrait un quotient familial dans vos tarifs car trop d’enfants en Meuse restent le ventre vide toute la journée. Le territoire départemental comporte des endroits où l’augmentation d’un euro par mois est insupportable alors imaginez un peu ce que vous avez provoqué.
      Enfin Monsieur, vous considérez la gratuité comme un leurre. Non Monsieur, vous oubliez simplement de le mettre en rapport au service. En effet, la gratuité de la scolarité des enfants n’est pas un leurre et elle a un coût qui doit être supporté par la collectivité (et pas seulement le département). D’ailleurs cela existe dans d’autres départements et d’autres régions. Il s’agit de rétablir l’ascenseur social et l’égalité des chances, votre œil d’élu prenant en considération les gens qu’il représente devrait pouvoir se rendre compte assez aisément que certains enfants n’ont pas la même chance que d’autres… Il s’agit alors bien là de politique, mais pas politicienne. Je vous laisse à vos atermoiements politiques et vous conseille plutôt de voir l’intérêt de la population que vous êtes censé servir.